La bouche est un trait important de la féminité et le vecteur de communication primordial. Avec l’âge, les lèvres ont tendance à s’affiner, à manquer de galbe et des petites rides apparaissent aux coins des lèvres. Oubliez les techniques chirurgicales qui vous donnent des allures de caricature, des techniques de médecine esthétique vous assurent un résultat naturel. Souriez, on vous dit tout…

Rappel sur le processus de vieillissement

La perte en acide hyaluronique de la peau avec l’âge contribue à la diminution de son éclat, de son élasticité, et de son volume notamment dans la région buccale et péribuccale où les lèvres s’affinent avec apparition des rides péribuccales verticales : rides du plissé solaire, plis d’amertume ou rides de la marionnette. Globalement le volume des lèvres s’amenuise, elles deviennent plus fines, plus sèches, moins charnues et leur contour est moins bien défini.

D’autres facteurs participent au processus de vieillissement des lèvres :

  • les contractions musculaires répétées lorsqu’on mange, on parle, on rit et on boit
  • le tabac
  • l’exposition solaire

Mais si le temps n’est pas le seul responsable, c’est essentiellement la diminution de la teneur en acide hyaluronique de la peau qui contribue au vieillissement. L’acide hyaluronique est une substance dérivée d’un sucre naturellement présent dans l’organisme d’où intérêt des injections volumatrices d’acide hyaluronique.

Comment peut-on conserver l’éclat du sourire et entretenir la région péribuccale?

1) En prévention

– limiter les expositions au soleil, le tabac

– hydrater précocement les lèvres et le contour avec des crèmes.

2) La mésothérapie de la lèvre blanche

Elle permet une hydratation intense et profonde. On injecte des vitamines et de l’acide hyaluronique dans le derme superficiel et la jonction dermo épidermique. On peut proposer 3 injections à 3 semaines d’intervalle pour booster les cellules.

3) Les peeling du contour de la bouche

En protégeant bien les lèvres et réalisé avec de l’acide glycolique, agent exfoliant chimique naturel, le peeling permet l’élimination des structures kératinisées (s’apparentant à de la corne) de l’épiderme favorisant ainsi le renouvellement physiologique de la peau et l’amélioration des problèmes cutanés tels que l’acné, la kératose et les pigmentations. L’acide glycolique stimule les fibroblastes, augmente la synthèse de collagène, d’élastine et la concentration en acide hyaluronique.

Les séances sont espacées de 10 à 15 jours et renouvelées 4 fois.

On peut proposer ce traitement 1 à 2 fois par an.

Chez les patients sujets à l’herpès laBiol, on peut prescrire du Zelitrex 3 fois par jours avant pour éviter une poussée.

4) Les injections d’acide hyaluronique

Le plus spectaculaire traitement dans le processus de rajeunissement des lèvres est l’injection d’acide hyaluronique qui, couplée aux traitements précédents, permet un rajeunissement parfait, très naturel, durable dans le temps et quasi indolore (1 an).

On peut prescrire :

  • de l’Arnica à prendre 3 jours avant et 3 jours après les injections.
  • de la Celestamine, dérivée de la cortisone, 3 jours après les injections
  • on peut faire poser une crème anesthésiante 1h avant sur les zones à injecter bien que ce geste soit très peu douloureux grâce à l’inclusion d’un anesthésique local et l’utilisation d’aiguilles très fines.

Les acides hyaluroniques peuvent être injectés :

  • directement dans la lèvre rouge (muqueuse) pour en augmenter le volume
  • pour combler les rides verticales péribuccales et les rides d’amertume
  • sur le contour de la bouche pour mieux définir les lèvres et les ourler

Auteur : Carole Bensoussan, médecin esthétique au Médi-Spark.